Histoire

                    

Définition et historique du TAEKWONDO

Le TAEKWONDO moderne fût créé en 1955 par une commission d’experts, sous la houlette du général CHOI HONG HI , qui décida de réunir les différentes écoles sous le vocable de TAEKWONDO.
Dès avant le moyen âge, des arts martiaux comparables au TAEKWONDO étaient régulièrement pratiqués ; dont le plus répandu, le TAE-KYON, ou « combat sans arme », l’était encore en 1909 lors de l’évasion japonaise de la Corée.
Le premier soucis des occupants fût évidemment d’interdire ces pratiques.

A la libération, en 1945, les coréens cherchèrent à restaurer leurs valeurs nationales et, notamment, les diverses formes de TAE-KYON qui avaient fleuri dans la clandestinité et chez les exilés.
Vers les années 60, le TAEKWONDO se répand à travers le monde grâce à des instructeurs coréens. Il se codifie rapidement en sport de combat et le premier championnat du monde se déroule à Séoul en mai 1973.
Ce rassemblement est à l’origine de la création de la WORLD TAEKWONDO FEDERATION (W.T.F).
Art martial pour certain, sport de défense pour d’autres, sport de compétition pour d’autres encore, le TAEKWONDO est le fruit d’un enseignement plus que millénaire.
Cette discipline, en constant développement dans nos contrées, reste cependant pour beaucoup peu ou mal connue .
Au TAEKWONDO, le pratiquant apprend à se servir de ses mains, de ses poings, de ses pieds, comme d’autant d’armes naturelles de défenses contre ses agresseurs potentiels.
En tant que sport de compétition, le TAEKWONDO allie à la force, la vitesse et la précision du combattant, un aspect hautement spectaculaire.
On le surnomme parfois le Karaté volant.
Mais le TAEKWONDO n’est pas que cela.
Bien que s’orientant de plus en plus vers le sport moderne, il n’en n’a pas perdu pour autant les valeurs immuables de l’art martial traditionnel.
A côté de l’apprentissage de technique de combat, le pratiquant acquiert également la confiance en soi, une maîtrise intérieure, une canalisation de son agressivité, un grand équilibre psychologique.
Pour reprendre la devise antique : un esprit sain dans un corps sain. C’est à ce titre que le TAEKWONDO ne peut qu’être recommandé aux plus jeunes, particulièrement dans une société déséquilibrée, en pleine crise de valeurs.
Il faut souligner également que le TAEKWONDO acquiert petit à petit une renommée internationale.
Il fût notamment présent comme sport de démonstration aux jeux Olympiques de Séoul et de Barcelone.
Le TAEKWONDO est sport Olympique depuis le 4 septembre 1994.